19 novembre 2019

Sophie LaRochelle devient la nouvelle directrice du Centre d’optique, photonique et laser

Madame LaRochelle assumera le 1er janvier prochain la direction du Centre d’optique, photonique et laser (COPL) pour un mandat de quatre ans.

La Faculté de sciences et de génie a tenu à féliciter et à s’entretenir avec cette femme à la fibre proactive.

Professeure au Département de génie électrique et de génie informatique et membre du COPL depuis ses études supérieures, madame LaRochelle est également titulaire de la Chaire de recherche du Canada en technologies photoniques d’avant-garde pour les communications. Elle y met au point des dispositifs photoniques et des fibres optiques spéciales pour le traitement du signal et la transmission de données dans les télécommunications à très haut débit.

Intéressée par la gestion de la recherche, elle a été élue, en 2018, au conseil d’administration de l’Optical Society of America, une des plus importantes sociétés professionnelles de l’optique-photonique au monde. La même année, la professeure LaRochelle est nominée au conseil de gouvernance du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada. C’est donc avec beaucoup d’enthousiasme qu’elle entrevoit son nouveau mandat.

Passionnée pour la formation de la relève, elle a dirigé et codirigé à ce jour non loin de 80 étudiants des cycles supérieurs et chercheurs postdoctoraux : « c’est très valorisant d’être témoin de leur évolution, de leur intégration sur le marché du travail et de leur contribution à l’avancement du savoir scientifique ». Bien qu’elle ait à son actif plusieurs accomplissements et des centaines de publications, c’est la réalisation professionnelle qui la rend la plus fière.

À son entrée en poste, elle compte bien prendre le temps d’écouter et d’appuyer les chercheurs, professeurs et étudiants du COPL afin de poursuivre le développement du COPL. Elle souligne aussi l’importance de faire la promotion de leur savoir et leur expertise: «Le COPL offre la possibilité de faire de la recherche partant des sciences fondamentales jusqu’aux applications, exprime-t-elle.  Il mérite d’être encore plus connu».

À titre d’exemple, elle mentionne un projet de réseaux de fibres optiques sur lequel elle travaille présentement en collaboration avec ses collègues. Ce réseau nécessite de nouvelles fibres optiques, passives pour la transmission et actives pour l’amplification.  Dans ce cas, c’est la science des verres, la physique de l’optique guidée et le traitement de signal du génie électrique qui interviennent et se fusionnent pour développer cette technologie. «C’est une chance immense d’avoir accès à cette expertise.», explique-t-elle.

Afin d’accroitre le rayonnement du Centre, elle souhaite développer de nouveaux partenariats et de nouvelles ententes interuniversitaires stables et durables afin d’attirer les meilleurs candidats. Selon elle, il y a beaucoup à gagner en développant le savoir-faire interdisciplinaire. C’est avec fierté qu’elle succédera au directeur sortant Réal Vallée dont nous saluons la contribution notable au COPL depuis 2000. L’Université Laval lui est en outre reconnaissante de son dévouement à la mise en place d’une infrastructure de recherche et de formation unique au pays.

Toutes nos félicitations à la professeure LaRochelle!