27 avril 2020

Premières images vidéo de lemmings pendant l'hiver arctique

Les images captées par une équipe de la Faculté des sciences et de génie documentent des pans inexplorés de la biologie de ces petits rongeurs.

Un lemming variable fait son entrée dans l'enceinte où est installée une caméra infrarouge.

Un lemming variable se pointe le bout du museau, hume l'air pendant une fraction de seconde et fait quelques pas vers la caméra. Un lemming brun saisit une brindille, la mâchouille et se met aussitôt en quête de nouvelle pitance à se mettre sous la dent. À première vue, ces images n'ont rien d'extraordinaire. Par contre, quand on réalise tout le travail qu'il a fallu pour arriver à les capter, on ne peut que s'émerveiller devant ce tour de force.

Ces images vidéo – les premières montrant des lemmings sous la neige – ont été enregistrées à l'aide d'un système conçu par une équipe multidisciplinaire de la Faculté des sciences et de génie, grâce à l'appui du programme Sentinelle Nord.

Elles ont été prises pendant l'hiver 2018-2019, dans l'obscurité totale, alors que les lemmings vivaient en permanence dans un réseau de tunnels recouvert par plus d'un mètre de neige. Il a fallu recourir à des caméras infrarouges pour voir à quoi s'affairent ces petits rongeurs pendant l'hiver, qui dure jusqu'à huit moins à ces latitudes. Auparavant, ce large pan de la biologie des lemmings – qui sont pourtant au cœur de l'écosystème terrestre arctique – passait sous le radar des chercheurs.

Pour connaître la suite, nous vous invitons à lire l'article paru sur ULaval nouvelle.