18 octobre 2019

Nous sommes hydro-québécois

Selon son PDG Éric Martel, Hydro-Québec s’est développée en misant sur l’audace et la technologie, et elle continuera dans cette voie.

Photo: Jean Rodier

Hydro-Québec n’a pas besoin de présentation. Cette société d’État, véritable géant économique avec ses 20 000 employés et sa contribution de presque 5% au produit intérieur brut du Québec, est présente dans la vie de tous les Québécois, et ce, depuis plusieurs décennies.

«Nous avons une machine extraordinaire entre les mains, affirme le PDG d’Hydro-Québec, Éric Martel. Nous avons de grandes ambitions pour le Québec.»

Le mercredi 16 octobre, ce diplômé en génie électrique de l’Université Laval, nommé l’une des 100 personnalités les plus influentes au Québec en 2018 par le magazine L'actualité, participait, à l’amphithéâtre Hydro-Québec du pavillon Alphonse-Desjardins, à une Grande Entrevue UL avec la rectrice Sophie D’Amours. Cette entrevue a été organisée conjointement par la Faculté et La Fondation de l’Université Laval. La conversation s’est déroulée dans le cadre de la Semaine UL pour toujours.

L’activité a eu lieu quelques heures après la diffusion d’un important communiqué de la société d’État. Celui-ci annonçait le lancement de la marque Hilo comprenant des produits et services pour la «maison intelligente» d’Hydro-Québec. La nouvelle s’est rapidement invitée dans la conversation. Selon Éric Martel, Hilo permettra au client d’Hydro-Québec de devenir un acteur énergétique de premier plan grâce aux quantités d’énergie qui pourront être libérées collectivement. «Les gens vont avoir un moyen de réduire leur consommation d’énergie, ce qui aidera Hydro-Québec durant les périodes de pointe, a-t-il expliqué. Les kilowatts-heures qu’ils ne consomment pas pourront être redirigés dans l’économie québécoise ou exportés ailleurs en Amérique du Nord. Ces exportations contribueront à la lutte aux changements climatiques en remplaçant le recours aux énergies fossiles pour la production d’électricité. Le matin, grâce au système Hilo, 500 000 maisons peuvent facilement diminuer la demande, sur notre réseau, de 4500 mégawatts.»

Pour tous les détails, nous vous invitons à lire «Nous sommes hydro-québécois» sur ULaval nouvelles.