20 juillet 2020

Mobiliser l’expertise des chercheurs et de l’industrie pour mieux répondre à la pandémie

Les chercheurs Gaétan Laroche et Amine Miled et leur partenaire ont reçu d'importantes subventions Alliance du Conseil de recherches en sciences et en génie du Canada (CRSNG) relatives à la COVID-19.

Les professeurs Gaétan Laroche et Amine Miled

Projet du professeur Gaétan Laroche et de la firme AVMOR
L'objectif du partenariat est de réunir l’expertise du professeur Laroche, spécialiste du domaine de l'ingénierie de surface, à celle de la firme AVMOR, qui propose des solutions sécuritaires de nettoyage pour désinfecter des points de contact critiques aux entreprises pour lesquelles la salubrité s'avère de tout premier ordre : restaurants, épiceries et services de traiteur. Ils unissent donc leurs efforts pour développer des surfaces de matériaux résistantes aux infections virales, telles la COVID-19, et bactériennes, et ce, de manière permanente. S’appuyant sur le fait avéré que le savon élimine le virus de la COVID-19, la stratégie adoptée dans ce projet vise à reproduire le mécanisme d'action des molécules de savon. En conjuguant, de façon covalente, les molécules amphiphiles du savon à la surface de matériaux polymères et métalliques, la membrane d’un virus, dont la structure s'apparente à celle de la COVID-19, sera alors détruite au contact de ces surfaces et conduira à l'inactivation du virus.

Projet du professeur Amine Miled et d’H2O Innovation
L'objectif principal du projet du professeur Miled et d’H2O Innovation est de concevoir un masque, de type N95, et son système de filtration pour le personnel soignant des centres hospitaliers et des Centres d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD). Le masque sera fabriqué à partir de plastique biocompatible qui peut être désinfecté par des technologies existantes comme la désinfection par rayonnement UV, les autoclaves ou les stérilisateurs conventionnels. La technologie proposée pourra même être utilisée pour les masques appelés de procédures. Grâce à ce nouveau masque, les responsables du projet souhaitent rendre le Canada indépendant et autosuffisant pour la fabrication et l’approvisionnement de ces équipements de protection en forte demande.

Les professeurs Céline Vaneeckhaute et Bruno Gaillet, et leur partenaire H2O Innovation, ont reçu également cette subvention.

Notons que le CRSNG a investi 11 M$ dans ce programme de subventions. Le montant de la subvention par projet s’élève à 50 000$ pour un an.